La libre expression

Robert, marcheur du mercredi, nous a quittés

(10/02/22)

Robert nous parlait beaucoup de ses plantes, de son jardin à Dinard, il nous montrait aussi le jardin de l’Avenue de Choisy, le compost. Il chantait aussi les chansons de Louis Capart, Marie Jeanne Gabrielle, dans la voiture, et cela le rendait triste en même temps, car il pensait à Marie Claude.

Il nous donnait des conseils pour installer un poêle à bois, il nous parlait aussi d’habitat et humanisme et des familles qu’il aidait, il nous parlait de ses enfants, et au détour de toutes ces conversations, il y avait toujours cette pointe d’humour qui lui permettait de garder la distance, le petit clin d’œil amical, une forme de gaité constante qui nous mettait en forme pour la journée, même si le temps était brumeux ou qu’on devait se résigner à mettre les capes.

Il faudrait rajouter cette ombre de tristesse depuis la mort de Marie Claude, mais si discrète, qu’elle nous effleurait à peine.

Après la randonnée, il nous envoyait toujours des photos.

Robert, tu restes dans nos cœurs de vivants, on te porte en nous pour toujours.

 

Annette au nom du groupe des marcheurs du mercredi
content
Whats App Image 2022 02 10 at 08.37.24