Hommage à Jacques

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

par Henri Pousset, Président de Générations13

septembre 2015

Cher Jacques

Le rendez-vous ultime de chacun d'entre nous t'attendait en pleine vie. C’était imprévisible comme toujours dans ces cas-là. Mais voilà!

Jacques au vide-greniers de G13 en septembre 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu préparais le vide-greniers à Générations13 car tu aimais les rencontres populaires…

Tu plaisantais. et tu t’es soudain senti mal, et tu es parti... 

Christian t’a accompagné. Et tu es tombé à ta porte !

Le cœur plein d'émotion, je vais essayer de dire un peu qui tu étais pour nous :

D'abord je salue ton épouse, tes enfants et petits enfants. Cette vie de famille t'allait bien et tu la portais avec bonheur.

J'aimais te rencontrer avec ton épouse arpentant le quartier ou le marché. Nous avions toujours quelque chose à nous dire.

Tu aimais ton quartier "la Butte aux Cailles".

Mais tu n'oubliais pas la Normandie où tu allais souvent faire des escapades.

Beaucoup d'entre nous aussi se rappellent la boutique où tu faisais apprécier le bon vin, fidèle en cela au livre de la Sagesse qui nous dit que le bon vin réjouit le cœur de l'homme.

Tu aimais participer aux fêtes de la Butte, en particulier à celle de la Commune.

Jacques, tu nous as rejoint très vite à Générations13. Cette association te convenait et tu en étais un des piliers. Tu as participé à beaucoup d'activités, le théâtre, le chant, la lecture, l’économie et puis, un jour tu as proposé de créer un atelier belote… cet atelier tu l’animais avec brio le vendredi après-midi, et il avait toujours un air de fête de fin de semaine … attendant le dimanche.

Au milieu de nous tu avais un rire généreux, une faconde joyeuse.

Ta vie militante aussi était importante. Ton engagement au Parti Socialiste était une de tes marques. Tu te méfiais des grandes idées mais ton socle de réflexion c'était la devise républicaine « Liberté Egalité Fraternité »à laquelle tu ajoutais la « Laïcité ».

Jacques tu restes pour nous une belle figure d'humanité fraternelle, heureuse et libre, partageuse et généreuse, toujours. Comme le poète tu voulais « ajouter des couleurs au temps », changer la couleur du monde, et tu l’as fait avec tout un pastel d’humour.

Tu vas manquer à ta famille, tu vas manquer à tes nombreux amis

Jacques, désormais tu habiteras nos mémoires.

A Dieu, Jacques !