Lettre de Marianne à Christine

Lettre de Marianne à Christine

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

par Mariane (*)

(*) Marianne, une de nos adhérentes qui a suivi le cours de Christine "Apprivoiser son ordinateur" mais qui, pour des raisons personnelles, ne peut plus venir à G13, lui écrit une lettre pleine de fantaisie et d'humour que Christine ne résiste pas à partager !

Bonjour Christine,

C'est toujours avec plaisir que je te lis...  Au risque de me répéter, j'admire ton énergie constructive pour accomplir tant de choses, aussi diverses en plus!                   
Pour ma part, je ne saurais partager ton goût pour la randonnée. J'ai en mémoire quelques souvenirs douloureux du temps où je m'en imposais la pratique au prétexte (fallacieux) d'exercice bienfaisant pour la santé physique et morale...

La piscine ? ... serait idéale et fort accommodante pour mon envahissante arthrose si n'était ma trouille bleue de l'eau (encore des souvenirs épouvantables)!
En revanche, le festival Paris-Polar dans le 13e auquel tu projettes d'assister serait tout à fait dans mes goûts.

Pour ma part,  j'enregistre souvent de très bons films qui passent en fin de soirée à la télé. Je quitte de moins en moins la maison, sauf pour sacrifier aux sempiternelles courses d'ordre alimentaire et autres obligations ...  C'est un cercle vicieux qui, addiction sucrée aidant, contribue à une inquiétante prise de poids et à une sédentarité  fâcheuse pour les articulations.  Mais quelque part , "à quelque chose malheur est bon" dit-on et c'est tellement vrai que j'en viens à me complaire dans cet immobilisme - d'ailleurs, tu le sais, je n'ai pas le choix... Merci de tes infos au sujet des groupes de paroles destinés aux aidants. Ce genre de service ne saurait, hélas, m'être d'aucun secours dans les circonstances actuelles...

Bref, et pour sourire, rappelle-toi qu'il ne faut jamais demander des nouvelles de sa santé à une dame de plus de 45 ans, sous peine de mourir d'ennui à l'écouter ! 

Au sujet des choses de "l'informatique", tu me fais rire en disant par exemple "que c'est à la portée d'un enfant de six ans"! - Et je ris en effet, (méchamment) en  pensant que toi-même (la pro) sera sûrement dépassée en savoir, dans quelques années,  par ces charmants bambins de l'ère nouvelle. Tu pourras toujours faire comme moi et leur proposer d' apprendre à faire des tartes...


Je n'ai pas vérifié si l'adhésion que j'avais souscrite pour me permettre l'inscription à tes cours est toujours valide. Quoiqu'il en soit, et tu n'y es strictement pour rien,  j'abandonne la "poursuite" de mes efforts pour assimiler des sciences d'ordre informatique.  Car c'est à pleurer, crois-le ou non, j'ai oublié TOUT  le peu que je savais.  C'est la débâcle complète!  Dans mes "appareils" tout m'échappe. Ces sales bêtes semblent douées d'un esprit malin propre à me rendre folle!  Passé le temps où je notais les questions à poser relatives aux problèmes rencontrés, c'est la débandade, c'est l'univers de Kafka.

Heureusement, il y a la musique! Et là, la mémoire est intacte. Va savoir comment çà marche? Je suis parfois capable de chantonner des  oeuvres entières que je ne pensais même pas connaître...
Je dois t'ennuyer avec mes radotages.

C'est le lot de l'amitié...

En espérant te lire très bientôt,
Bises et bon courage pour toi Christine,

Marianne.