La danse pour mieux vivre

La danse pour mieux vivre

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

par Noëlle Gauffriau, animatrice

Le rapport entre la musique, le rythme et le corps, tel qu’il se manifeste dans la danse est une propriété caractéristique de l’homme de tout temps ! Les danses nous arrivent de loin, chargées de leurs histoires : la grande histoire des pays, des continents, des guerres, des religions, des révolutions. La danse de société, pratique de loisir collective, accompagne les formes les plus diverses de la vie social.

 Les bienfaits de la danse

 1- Sur le plan physique, la danse est un sport sain :

  • Elle convient à tous, quels que soient l’âge, la force, la conformation, le climat, la température, les classes sociales. § Du petit orteil à la pointe des cheveux, tous nos muscles fonctionnent, suivant les possibilités de chacun, par le travail qu’elle exige des différents muscles du corps (coeur, fessiers, dorsaux, abdominaux et oui !!!! ceux des jambes, bras, etc..).
  • Elle entretient la mémoire (enchaînements des figures, de la chorégraphie). § Elle améliore l’orientation dans l’espace et la coordination corporelle (appuis, regard et amplitude exacte du mouvement!...).
  • Elle entretient ou améliore le tonus cardiovasculaire et cardio-pulmonaire.
  • Elle facilite la sudation, ce qui permet l’évacuation naturelle des toxines.
  • Elle entretient l’équilibre ou le déséquilibre que certaines figures demandent.
  • Elle apprend à maintenir sa concentration en éveil, à canaliser ou extérioriser son énergie personnelle par rapport aux autres et à l’espace et à prendre conscience de sa résistance à l’effort.

2- Sur le plan psychique : « la danse guérit » disaient les anciens !

  • La danse active nos neurones et soigne notre moral, évite l’isolement.
  • Elle exprime la joie de vivre, le bonheur d’être ensemble.
  • Elle permet de s’entraider, d’être tolérant, d’accepter les difficultés de compréhension de certains, de rester humble (pas toujours facile !!!) en acceptant ses propres défaillances et les conseils de l’animateur ou des autres.
  • La danse aide à vaincre sa timidité, sa peur du ridicule, facilite l’extériorisation des sentiments que la musique fait ressentir.
  • Elle fait prendre conscience de sa créativité, de son désir de séduction au sein du groupe.

3- Sur le plan éducatif :

  • La danse permet d’acquérir le sens du rythme, de la mesure, de la discipline, de la patience, le respect de l’animateur et du groupe, les règles de sécurité.
  • Elle favorise les prises de décisions rapides (guidage du cavalier), la volonté de réussir, l’organisation efficace mais harmonieuse du déplacement.
  • Elle est « l’école » d’apprentissage de l’humilité mais aussi du dépassement de soi-même.

4- Sur le plan artistique :

La danse incite à rechercher la beauté corporelle, le perfectionnement des mouvements et des attitudes, l’harmonie des couples et des lignes de danseurs. Elle est l’expression d’un sentiment ou d’une idée dans le but de « partager la poésie des mouvements et la mélodie du corps » écrit Lamartine. Pour toutes ces raisons, la danse est un sport, un art, une activité conviviale, ludique, un délassement, une thérapie...elle est unique !