En ligne

Nous avons 22 invités et aucun membre en ligne

Mostly Cloudy

14°C

Paris

Mostly Cloudy

Humidity: 61%

Wind: 19.31 km/h

  • 22 Oct 2018

    Mostly Cloudy 15°C 10°C

  • 23 Oct 2018

    Mostly Cloudy 17°C 7°C

La douleur : une fatalité ?

par Christiane Genest

La douleur est un syndrome qui touche de nombreux seniors : il n'y a pas de honte à se plaindre au médecin de nos douleurs et c'est un préjugé de croire que l'on ne peut rien faire : il est vrai que la formation des médecins au maniement des antalgiques, les consultations anti douleur et les soins palliatifs se sont développés plus tardivement en France que dans d'autres pays d'Europe mais les professionnels rattrapent actuellement ce retard.

Une douleur aigüe est utile comme signe d'appel d'une maladie ; une douleur chronique est, elle, inutile : évoluant depuis plus de six mois, elle influe sur le psychisme et le sentiment de bien être , son retentissement sur la santé globale est toujours péjoratif et peut mener à la perte d'autonomie (retrait de la vie sociale, dépression). La douleur est vécue différemment suivant les individus (histoire de vie, éducation, culture, croyance).

Les traitements proposés sont médicamenteux et non médicamenteux. Le médecin sera à même de prescrire la molécule efficace si son patient lui décrit précisément les caractéristiques de ses douleurs : intensité, circonstances d'apparition, fréquence de survenue, retentissement sur les activités quotidiennes, localisations…
Tout antalgique est une substance potentiellement dangereuse et doit être l'objet d'une prescription et d'une surveillance : les morphi-niques sont quelquefois moins toxiques que les anti inflammatoires par exemple.


Les traitements non médicamenteux ne sont jamais à négliger car ils peuvent compléter l'action des médicaments :

  • physiothérapie:kinésithérapie,massages, paraphangothérapie, application de chaud ou de froid.
  • Acupuncture
  • Relaxation
  • Soutien psychologique
  • Electro-stimulation transcutanée.


Les douleurs rhumatismales sont les douleurs chroniques les plus souvent négligées.

N'hésitez pas à consulter pour être soulagé mais l'automédication peut être dangereuse.

Bonne nouvelle : 97% des douleurs peuvent être traitées.